En plus de l’avantage de perte de poids indéniable, les patients ayant eu recours à une chirurgie de l’obésité connaissent un important relâchement cutané. Toute cette peau se retrouve en incapacité à se rétracter, du coup, le patient a besoin de faire une chirurgie réparatrice.

Réparer les dégâts des chirurgies bariatriques sur la peau par l’abdominoplastie

La rapide perte de poids suite à la pose d’un anneau gastrique ou d’une sleeve gastrectomie est souvent la principale cause de non rétraction de la peau. Le type de peau et son élasticité joue un rôle dans l’incapacité de la peau de se rétracter ainsi que l’âge du patient.

Après un temps de stabilisation de poids nécessaire, qui varie d’une personne à une autre, le passage par la case bistouri est courant pour les patients obèses. Dans ce cas, ce n’est pas une chirurgie esthétique qu’il font mais réparatrice. Cela va dans la continuité de leur première intervention.

En effet, tout ce surplus cutané, en plus d’être inesthétique, il occasionne des problèmes fonctionnels et même provoquer des irritations et inconforts.

L’importance du relâchement de peau conditionne le recours à une abdominoplastie ou à un bodylift. Cette dernière intervention retire le surplus cutané de façon circulaire au niveau du vente, les côtes et le dos.

Pour conclure, l’abdominoplastie n’est pas pratiquée que pour les patients ayant subi une gastroplastie. Toute personne ayant la peau du ventre qui s’est beaucoup relâchée et qui désire retrouver un ventre plat est un candidat potentiel à cette plastie abdominale.