Lifting des seins : pour traiter la poitrine tombante et affaissée

La ptôse mammaire ou le phénomène des seins tombants est un problème esthétique dont souffrent plusieurs femmes. Ce problème peut être traité par le lifting des seins en Tunisie, une intervention chirurgicale qui garantit dans la majorité des cas une poitrine ronde, regalbée et avec un aspect rajeuni.

Les causes de la ptôse mammaire

Plusieurs facteurs peuvent affecter l’apparence de la poitrine et causer son affaissement :

Ptôse congénitale : cette maladie des seins dit «tubéreux» est caractérisée par une poitrine sous la forme de poire, avec des aréoles grosses et asymétriques. Une ptôse mammaire peut avoir des origines congénitales.

Grossesses et allaitement : Une ou plusieurs grossesses, ainsi que l’allaitement au sein peuvent provoquer l’affaissement de la poitrine.

Une perte de poids importante : Souvent, un amaigrissement peut causer la fonte mammaire laissant la patiente avec ce qu’on appelle «gant de toilette».

L’âge : En vieillissant, la peau de la poitrine perd de plus en plus de son élasticité et de sa fermeté.

Quel est le prix d’un lifting des seins en Tunisie ?

Intervention chirurgicale très répandue, le lifting mammaire réalisé en Tunisie répond parfaitement aux attentes des patientes et se réalise selon les règles du métier.

La patiente peut demander un devis gratuit en remplissant le formulaire de contact. Le prix d’un lifting des seins en Tunisie diffère d’un cas à un autre :

Lifting des seins sans prothèses2100 €
Lifting des seins avec prothèses rondes2650 €
Lifting des seins avec prothèses anatomiques2850 €

Le tarif comprend plusieurs prestations :

  • Les frais de l’acte chirurgical
  • Les honoraires du chirurgien et de l’anesthésiste
  • Les bilans et les consultations préopératoires
  • Le suivi postopératoire
  • L’accueil et le transport depuis l’arrivée de la patiente à l’aéroport et jusqu’à sa rentrée dans son pays
  • Soutien-gorge de contention (nécessaire après l’intervention pour accélérer la guérison des cicatrices)
  • Le séjour de convalescence dans un hôtel

Traitement de la mastopexie : indications et mode opératoire de la chirurgie

Ayant pour objectif de corriger les seins tombants et affaissés, le lifting des seins doit se réaliser par les mains d’un chirurgien compétent et professionnel afin de garantir un résultat satisfaisant.

Avant l’intervention

La consultation préopératoire est une étape essentielle pour la réussite de n’importe quel acte chirurgical (qu’il soit esthétique ou non). Avant un lifting mammaire, la patiente doit prendre un rendez-vous avec le médecin anesthésiste et le chirurgien chargé de l’opération. Lors de cette première consultation, le chirurgien vérifie l’absence de contre-indications, écoute les attentes de la patiente et parle avec elle sur la stratégie de l’intervention, les complications, la technique utilisée, etc.

Un bilan préopératoire complet, ainsi qu’une mammographie doivent être réalisés avant l’intervention. Il est également important de suivre les recommandations du chirurgien afin d’éviter les effets secondaires liés à l’intervention : arrêter de fumer, arrêter de prendre des pilules de contraception et des médicaments à base d’aspirine, etc.

L’acte chirurgical

Réalisée sous anesthésie générale, la chirurgie peut durer entre 2 à 3 heures. Une nuit d’hospitalisation est nécessaire.

Dans un premier lieu, le plasticien replace le mamelon et l’aréole dans la bonne position. Les excès de peau sont retirés et la glande mammaire est reconcentrée.

Le chirurgien redrape ensuite la peau qui reste sur les tissus glandulaires. Le résultat est alors satisfaisant avec une poitrine galbée, symétrique et harmonieuse.

Le lifting mammaire peut être associé à d’autres gestes complémentaires comme : la réduction mammaire, l’augmentation mammaire par implant, etc.

Les cicatrices

Lors d’une mastopexie, le chirurgien réalise deux incisions au niveau de la poitrine (si le relâchement est modéré) ou trois incisions (si le relâchement est important). D’une façon générale, le choix des cicatrices dépend de plusieurs facteurs : le volume des seins, l’importance de la ptôse, etc.

La cicatrice péri-aréolaire : elle est surtout utilisée lorsque la ptôse mammaire n’est pas importante. C’est une cicatrice circulaire placée sur la partie inférieure de l’aréole. Elle est pratiquement invisible. Il faut noter que cette voie peut poser des problèmes d’allaitement.

La cicatrice sous mammaire : cette voie est la plus facile pour le chirurgien. La cicatrice est placé au pôle inférieur de l’aréole au sillon sous mammaire. En s’estompant, cette cicatrice donne l’aspect d’une petite vergeture blanche.

 La cicatrice en forme de T inversé : elle est surtout utilisée dans le traitement de ptôse associée à une hypertrophie sévère.

 Les suites opératoires d’un lifting mammaire

Les suites opératoires de cette intervention sont peu douloureuses et l’évolution post -opératoire est très rapide. Le médecin peut prescrire à sa patiente des antalgiques légers. La présence d’ecchymoses et d’œdèmes est normale les premiers jours de la chirurgie. Ils vont s’atténuer quelques jours après.

Le port d’un soutien-gorge de contention est obligatoire (jour et nuit pendant un mois). Les fils de sutures vont être enlevés un mois après le lifting mammaire.  Il est interdit de pratiquer une activité sportive un mois après l’intervention.

Si d’autres actes chirurgicaux sont associés à la mastopexie (réduction mammaire, une augmentation par prothèse, correction d’une asymétrie, etc.), les douleurs peuvent être plus intenses.

A quels résultats s’attendre ?

Si l’opération est réalisée par un bon chirurgien, le résultat va être impeccable avec une poitrine symétrique, plus ronde, raffermie et positionnée plus haut. Bien que visible immédiatement, mais le résultat n’est apprécié définitivement qu’un an après (le temps que les cicatrices s’atténuent et deviennent de lignes blanches fines presque invisibles).